FICOP 2016 : 5É EDITION

ficop 2016 tarct

 ficoptext

ABOMEY-BOHICON : LA PLATEFORME

AVANT PROPOS

« Un vieillard assis voit plus loin qu’un jeune homme debout », ou bien encore«  un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle » dit un proverbe africain.

La tradition orale a pendant longtemps été le seul moyen de transmission de l’histoire des peuples africains, de génération en génération. Aujourd’hui, les vieillards meurent en emportant leurs secrets, faute de rencontres nocturnes et de supports…

Les pratiques artistiques et culturelles contribuent de façon certaine au développement et à la formation de la personne quel que soit son âge. Ces pratiques véhiculent des valeurs fondamentales dans l’évolution des mentalités de l’enfant et du jeune, dans la consolidation de nos règles de vie et l’équilibre des futures générations.

En 2008, l’association Do Massé a organisé au Bénin la première édition du FICOP (Festival International du Conte et de la Parole) ; ce festival était une première dans ce genre, réunissant un panel de dix-huit conteurs nationaux et internationaux. Il s’est déroulé du 5 au 20 décembre 2008.

La deuxième édition (du 15 Avril au 1e Mai 2010) a confirmé l’engagement de DO MASSE et son équipe à œuvrer pour la sauvegarde du patrimoine oral du Bénin, et de l’Afrique, Ce festival a aussi montré à quel point le public apprécie ces rendez-vous avec les contes, et comme ces évènements génèrent de l’énergie créatrice et des projets.

La 3e édition 2012 a tenu les promesses de l’engagement de l’association Do Massé ; elle s’est déroulée au Bénin du 5 au 12 Mai 2012.

La 4è édition qui s’est déroulée du 23 avril au 03 mai 2014 a confirmé les attentes des autres éditions.

Pour toutes ces raisons, l’association DO MASSE Bénin et ses conteurs organisent la cinquième édition du FICOP, au Bénin en 2016.

Il se déroulera du23 au 30 juillet 2016 dans les villes d’ABOMEY et de BOHICON.

La cinquième édition sera un grand moment de collectes de séries de contes dans le cadre de la réalisation de l’émission radio télévisées « LE SOIR AU VILLAGE »

                      

Le présent dossier est destiné à vous présenter l’ensemble du projet pour cette cinquième édition et à solliciter votre participation à sa réussite.

PERTINENCE DE L’ACTION

Le FICOP valorise la culture orale mondiale, et donc par ricochet la culture orale africaine

  • il provoque des rencontres entre acteurs culturels, publics, artistes, anciens et jeunes
  • il permet de collecter et transmettre le patrimoine immatériel africain en grand danger.

En valorisant ce patrimoine oral, en le confrontant aux traditions orales d'autres pays, en créant des rencontres sur ce thème, nous permettons au public Béninois d'être fier de sa culture et curieux de celle de l’autre. Nous souhaitons développer des rencontres et des échanges entre conteurs et le public Béninois.

Les succès des quatre éditions passées sont le signe d’un réel besoin de rencontres plus fréquentes, riches et dynamiques entre les conteurs africains et européens et surtout entre le public et les artistes.

Ceci justifie le souhait de tous les participants de faire du FICOP un haut cadre d'échanges professionnels et de brassage multiforme.

Le FICOP qui évolue à chaque édition en s'adaptant aux besoins exprimés par les différents interlocuteurs, artistes et promoteurs, jette la base d'une dynamique nouvelle de l'art africain, une industrie en plein devenir.

Ce projet est non seulement porteur d’avenir pour la culture africaine mais il s’impose plus que jamais comme le vivier d’un genre culturel qui draine du monde, suscite des vocations et permet aux conteurs africains de se professionnaliser et d’être reconnus comme tels.

En alliant l’art traditionnel à la modernité par les échanges et rencontres des conteurs professionnels, le Ficop met aussi et surtout la création artistique d’inspiration traditionnelle au service du développement.

logo ficop festivalLES OBJECTIFS DU FICOP

1. Objectifs globaux

  • Sauvegarder la MEMOIRE des ANCIENS, collecter contes et proverbes, fixer cette mémoire par l'écrit, et œuvrer pour sa transmission.
  • TISSER des LIENS intergénérationnels, entre les différentes régions et communautés africaines, les pays participants, les artistes, le public et les acteurs culturels.
  • éveiller la CONSCIENCE du PUBLIC sur la valeur des contes et proverbes, et sur la nécessité de leur redonner une place dans l'univers culturel africain.
  • renforcer les ACTIONS de SENSIBILISATION en mileu scolaire et lieux culturels, et inciter les gouvernements à inscrire dans les PROGRAMMES SCOLAIRES le patrimoine oral;
  • œuvrer pour la CREATION littéraire et orale contemporaine ;
  • mettre en valeur des LANGUES NATIONALES en privilégiant les spectacles multilingues.
  • impliquer les jeunes à travers les concours, les ateliers contes, des ateliers créations d’histoires thématiques ( en 2010 le concours a porté sur l’environnement)

2. Objectif spécifique

Redynamiser le secteur des arts de la parole au Bénin par leur intégration dans un cadre dynamique de rencontres, d’échanges, de promotion et de diffusion des œuvres des conteurs, et créer ainsi un événement régional phare autour des contes à l’instar de YELEN au Burkina Faso.

PUBLIC

Le festival a pour vocation de rencontrer un public le plus large possible. Les populations des villes historisques d’Abomey et de Bohicon et périphéries constituent la cible essentielle de ce grand événement culturel.

Pour ce faire, des spectacles seront organisés dans des salles appropriées, telles que les salles du peuple d’Abomey, de Bohicon ; salle de spectacle de Honmèho ; etc…… les places publiques comme le village d’Agoingointo, Goho, Musée historique d’Abomey ; les palais royaux de Bèhanzin et d’Agoli-Agbo.

Le centre d’attraction par excellence de cette semaine de contes et de la parole sera le village de festival qui sera implanté à la place publique en face de la SHB                         (Société des Huileries du Bénin). Le village du festival qui sera implanté sera composé d’un podium de spectables couvert et des stands qui seront animés par des sponsors et mécènes. Le village abritera des spectacles et animations tous les jours.

CHRONOGRAMME DES ACTIVITES

  • table ronde à l’ouverture du festival, pour mettre l’accent sur l’importance de la Parole et son impact sur l’individu et la vie sociale. Cette table ronde réunira les conteurs des différents pays ainsi que les partenaires sociaux-culturels et la presse tant audiovisuelle qu’écrite.
  • émissions radiophoniques et télévisuelles (ORTB, Radio Océan FM, CAPP-FM, planète ; les Chaînes locales telles que Radio Carrefour, Royal Fm, Radio Tonignon, Radio Tonassé, Télévision Carrefour, Canal 3, Golf Télévision)
  • spectacles de contes pour les enfants et les jeunes

RESULTATS ESCOMPTES ET SUIVI DU PROJET

Résultats

  • le conte est valorisé dans plusieurs zones rurales et urbaines,
  • des jeunes sont initiés à l’art de la parole,
  • l’engouement pour le conte est stimulé, l’émergence de nouveaux talents est favorisée
  • une banque de données des contes traditionnels est créée. Elle favorisera la collecte des contes traditionnels dans les villes et villages traversés,

 ficoptext

Suivi du projet

  • La collecte continuera à enrichir le répertoire de contes sauvés de l’oubli
  • Dans les écoles pour continuer à transmettre ce patrimoine et l’art de le conter.

Toutes ces actions seront continuées, enrichies et développées pendant et après le                  festival 2016, avec l’appui de tout partenaire souhaitant s’impliquer dans ce programme.

PROMOTION ESPEREE

  • suivi par les radios, journaux et télévision
  • renaissance du conte dans les familles, dans les écoles et collèges
  • pérennisation du FICOP.

Le Ficop peut s’exporter sur le continent et dans les pays partenaires, ce qui est le cas de la Mauritanie qui a organisé le FICPAC en novembre 2011 à Nouakchott.

Le ficop tisse un lien entre le Nord et le Sud et favorise ainsi la rencontre des cultures autour du conte .

Le site du festival Ficop vous permet de continuer de vous tenir au courant de l’acualité du festival, vous le retrouvezr au www.ficop-festival.com

PARTENAIRES

Au niveau local :

Mairies de Bohicon et d’Abomey.

Au niveau national :

Ministère de la Culture et du Tourisme, Ministère des enseignements primaires et secondaires, l’Institut Français de Cotonou, Ecole du Patrimoine Africain (EPA), toutes les radios et autres médias œuvrant dans le champ de la communication et de la Culture, tous les sponsors privés qui partagent notre cause.

Au niveau international

Le Grand Lyon, la Ville de Lyon, l’OIF, Do Massé France, et tout autre partenaire partageant nos objectifs et désireux de s’impliquer.

PLAN DE COMMUNICATION

Avant l’événement :

Une semaine d’annonces publicitaires faite d’affichage de posters, mise en place de banderoles à des endroits stratégiques des deux villes (Abomey-Bohicon), des communiqués radio, des spots publicitaires radios et télévisions et dans les journaux de la presse écrite.

Pendant l’événement :

Couverture médiatique des cérémonies d’ouverture et clôture ainsi que des différents spectacles.

NB : Les annonces publicitaires seront maintenues tout au long du déroulement de l’événement. Les crieurs publics seront mis à contribution avant et pendant le festival pour large diffusion du programme.

 ficoptext

Supports de communication

  • Banderoles :

Quantité : 30, avec logos des partenaires et sponsors 

•     Bâches imprimées : 10

  • Spots radio/TV : A définir

Conception, réalisation et diffusion des spots publicitaires avec des citations des partenaires sur les radios /TV locales, nationales, et internationales.

  • Posters : format A1 et A2 : 1000
  • Site Internet et facebook

La consultation des informations pourra se faire sur le site internet de l’association Do Masse. www.ficop-festival.com

Diffusion

Dans les espaces culturels d’Abomey, Bohicon et des autres villes du Bénin ; les locaux des partenaires, les véhicules du festival et les transports en commun, les hôtels, les marchés, les places publiques, les services, les entreprises, les radios et télévisions.

Relations Presse

La couverture médiatique du FICOP se fera par les organes de presse partenaires au niveau local, national et international.

Le Programme détaillé des différentes manifestations fera l’objet ultérieurement d’une communication.

                                                                                   Cotonou le 16 septembre 2015     

L’équipe de l’association Do Massé